** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

lundi 20 octobre 2014 09h37
 

PARIS, 20 octobre (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert
en baisse lundi, le rebond entamé vendredi à la suite de statistiques
macro-économiques américaines meilleures que prévu s'avérant, à ce stade, de
courte durée, malgré la perspective de possibles importantes opérations de
fusions et acquisitions.
    À Paris, le CAC 40 cède 0,49% (-18,17 points) à 4.015,01 points vers
07h35 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,57% et à Londres, le FTSE 
recule 0,03%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,64
et le FTSEurofirst 300 0,16%.
    La cote pâtit notamment de la publication de résultats et de prévisions
jugés décevants de certains poids lourds du marché, comme SAP 
(-3,89%)ou encore Philips (-2,90%)., 
    Dans ce contexte d'incertitudes des Bourses, nombre d'actifs jugés plus sûrs
enregistrent de légers gains, comme l'or, les Bunds allemands ou encore le
dollar.
    Malgré la bonne tenue du billet vert, les cours du pétrole restent bien
orientés, toujours soutenus par les signes d'une conjoncture favorable aux
Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut.
    Auparavant, la Bourse de Tokyo avait clôturé sur un gain de 4%, sa meilleure
performance quotidienne plus d'un an, profitant à son tour des statistiques
américaines mais aussi d'un nouvel accès de faiblesse du yen et d'informations
selon lesquelles le fonds public des retraites japonais a décidé d'augmenter la
part des actions domestiques dans son portfeuille.
    La Bourse de Shangai a pour sa part progressé de 0,66%, notamment
soutenue par des informations disant que la banque centrale chinoise allait
injecter quelque 200 milliards de yuans (25,6 milliards d'euros) dans le système
financier via des prêts à trois mois à destination de cinq à six banques cotées.
    Les analystes pensent cependant que cette mesure, visant surtout à éviter
toute contraction des liquidités, ne sera peut-être pas suffisante à relancer
une conjoncture économique chinoise.
    La faiblesse de l'activité de la deuxième puissanonce économique mondiale
ainsi que l'atonie de la croissance dans la zone euro ont alimenté les craintes
d'un ralentissement mondial généralisé, craintes qui ont plombé les Bourses
internationales ces dernières semaines.
    La publication vendredi, aux Etats-Unis, d'un indice Thomson
Reuters/Université du Michigan du sentiment du consommateur à un pic de sept ans
et l'annonce d'une hausse plus marquée que prévu des mises en chantier avaient
suggéré que la reprise aux Etats-Unis restait intacte.
    Ces données avaient stoppé le repli des Bourses mondiales, avec notamment un
rebond de 2,8% de l'indice FTSEurofirst 300 vendredi.
    L'action Nutreco (+38,98% à 39,21 euros) affiche de loin la plus forte
hausse de l'indice Stoxx 600 après que SHV, société néerlandaise de
capital-investissement, a annoncé le lancement d'une offre amicale de rachat du
spécialiste de la nutrition animale au prix 40 euros par action, soit 2,69
milliards d'euros au total. (ID:nL6N0SF0P2]
    Le titre Adidas prend de son côté 6,00% après des informations du
Wall Street Journal disant qu'un groupe d'investisseurs comprenant Jynwel
Capital et des fonds affiliés au gouvernement d'Abou Dhabi souhaitent racheter
au groupe d'articles de sport sa marque américaine Reebok pour environ 2,2
milliards de dollars (1,7 milliard d'euros). 
    L'action Havas avance de 6,20% à la suite de l'annonce vendredi
d'une offre publique d'échange de son premier actionnaire, Bolloré,
sur la société. 
    De son côté, le titre Bolloré perdait 7,38%, baisse la plus marquée de
l'indice Stoxx 600.
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)