19 octobre 2014 / 22:04 / il y a 3 ans

Allemagne-Grève dans les transports aériens après le ferroviaire

BERLIN, 20 octobre (Reuters) - La compagnie aérienne allemande Lufthansa a prévu d‘annuler 1.450 vols après un appel à la grève lancé par les pilotes de ligne pour lundi et mardi, tandis qu‘un mouvement social dans les transports ferroviaires devait prendre fin aux premières heures de lundi.

Plus de 200.000 passagers et deux tiers des vols prévus, pour la plupart en Europe, seront affectés par la grève, a indiqué la Lufthansa dimanche soir.

Ces deux grèves, aérienne et ferroviaire, interviennent en période de vacances scolaires dans près de la moitié des 16 Länder allemands.

Le syndicat des pilotes, Vereinigung Cockpit (VC), a indiqué dimanche que la grève, qui porte sur le problème des départs anticipés à la retraite, commencerait lundi à 11h00 GMT et durerait jusqu‘à mardi 21h59 GMT.

La filiale low cost de Lufthansa, Germanwings, n‘est pas concernée par le mouvement.

Si la grève est effectivement suivie, ce sera la huitième de l‘année chez le transporteur allemand.

VC, qui représente quelque 5.400 pilotes de la Lufthansa, veut conserver une réglementation qui permet aux pilotes de partir à la retraite à l‘âge de 55 ans tout en recevant 60% de leur salaire avant qu‘ils ne touchent leur retraite à 65 ans.

Pour couvrir les coûts de cette mesure, le syndicat a proposé un plan.

La direction de la Lufthansa a de son côté proposé de maintenir ce schéma pour les salariés entrés dans la société avant cette année. Mais elle veut augmenter le plus tôt possible l‘âge de départ pour les nouveaux embauchés.

Ce week-end, les conducteurs de train de la Deutsche Bahn avaient appelé à une grève de 50 heures, la seconde en une semaine. Elle a débuté samedi matin et mis à l‘arrêt deux tiers des trains nationaux. Le différend porte sur les salaires et les droits de négociation. Elle prend fin lundi à 04h00 (02h00 GMT).

Le syndicat des cheminots GDL réclame une augmentation des salaires de 5% pour 20.000 conducteurs et une réduction de l‘horaire hebdomadaire de travail de 39 à 37 heures. Il veut aussi négocier des accords salariaux pour 17.000 contrôleurs et autres cheminots.

Le chef du GDL, Claus Weselsky, a déclaré qu‘il s‘écoulerait une semaine avant un éventuel autre appel à la grève dans les transports ferroviaires. (Harro Ten Wolde et Madeline Chambers, avec Peter Maushagen; Danielle Rouquié pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below