LEAD 3-France-Martine Aubry critique la politique économique

dimanche 19 octobre 2014 22h11
 

* La maire de Lille apporte son soutien aux frondeurs du PS

* Manuel Valls assure qu'il a "les nerfs solides"

* Hollande promet la poursuite des réformes à un rythme accéléré (Actualisé avec François Hollande, Emmanuel Macron, Ségolène Royal)

PARIS, 19 octobre (Reuters) - Martine Aubry est passée à l'offensive dimanche en réclamant une réorientation de la politique économique de la France dans un sens plus favorable à la croissance et en apportant son soutien aux "frondeurs" du PS à la veille d'une semaine où les réformes françaises devraient être évoquées tant à Berlin qu'à Bruxelles.

Dans une interview au Journal du Dimanche et dans une contribution écrite aux Etats généraux du Parti socialiste, la maire de Lille se livre à une critique en règle des réformes engagées par le gouvernement.

"La politique menée depuis deux ans en France, comme presque partout ailleurs en Europe, s'est faite au détriment de la croissance", dit-elle dans les colonnes du JDD. "Les déficits ne se sont pas résorbés et le chômage augmente".

"Je demande une inflexion de la politique entre la réduction des déficits et la croissance. Je demande qu'on réoriente la politique économique", ajoute-t-elle en évoquant sa contribution aux états généraux lancés par le Parti socialiste publiée dimanche sur le site internet www.ensemble-reussir.fr.

Face à ces critiques, le Premier ministre Manuel Valls a réagi indirectement lors d'un discours à Paris devant le forum républicain du Parti radical de gauche (PRG) en soulignant que le débat faisait partie de "l'ADN" de la gauche.

"A gauche, nous avons toujours considéré la diversité comme une richesse. Nous la faisons vivre chaque jour, même chaque dimanche, parfois un peu trop et il faut avoir les nerfs solides. Mais là-dessus, comptez sur moi pour avoir les nerfs solides", a dit le chef du gouvernement.   Suite...