LEAD 2-L'OCDE décerne un satisfecit aux réformes de Hollande

vendredi 17 octobre 2014 19h53
 

(Actualisé avec citations de Hollande)

PARIS, 17 octobre (Reuters) - Les réformes engagées ou annoncées par le gouvernement français pourraient apporter de 0,3 à 0,4 point de croissance supplémentaire à la France chaque année, un bonus bienvenu au moment où son économie stagne, estime l'OCDE (Organisation pour la coopération et le développement économiques).

L'estimation est contenue dans un rapport remis vendredi à François Hollande et qui vient à point nommé au moment où Paris, en délicatesse avec ses partenaires européens pour le dérapage de ses déficits, veut les convaincre de sa volonté de mener à bien des réformes favorables à la croissance.

"L'OCDE vient de faire un exercice difficile qui est d'évaluer quel est l'impact de ces réformes, je prends ces chiffres avec beaucoup de prudence même s'ils donnent un sens à ce que nous faisons", a déclaré le président français, lors d'une conférence de presse au siège de l'OCDE.

"C'est vrai que grâce à ces réformes, celles qui ont été engagées, celles qui ont été annoncées, nous pouvons faire plus de croissance", a ajouté François Hollande qui a cependant prévenu qu'il faudrait attendre de nombreuses années pour en recueillir les fruits.

Le chef de l'Etat a remercié le patron de l'OCDE Angel Gurria d'avoir rappelé les forces d'une économie française souvent donnée moribonde par ses détracteurs.

"Vous avez bien voulu rappeler les atouts de l'économie française, je préfère toujours que cela soit d'autres qui le fassent", a dit François Hollande.

Il a ensuite rejoint Christine Lagarde, la directrice du Fonds monétaire international ainsi que les dirigeants de la Banque mondiale, de l'Organisation internationale du travail et l'Organisation mondiale du Commerce pour une séance de travail consacrée aux réformes françaises.

Pour l'OCDE, François Hollande doit aller au bout de la politique de l'offre lancée à la suite de la publication du rapport de l'industriel Louis Gallois à l'automne 2012 pour redresser la compétitivité des entreprises françaises.   Suite...