France-L'Assemblée se penche sur le budget social pour 2015

mardi 21 octobre 2014 19h18
 

* La modulation des allocations familiales concédée aux députés PS

* Touraine annonce un lissage pour éviter les effets de seuil

* Eckert détaille les 9,6 milliards d'euros d'économies

PARIS, 17 octobre (Reuters) - Les députés français ont engagé mardi l'examen du projet de budget de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015, qui proposera de moduler les allocations familiales en fonction des revenus.

Après avoir semblé l'écarter, le gouvernement a accepté un amendement en ce sens pour satisfaire sa majorité hérissée par les efforts demandés, les comptes sociaux devant contribuer pour 9,6 milliards d'euros à l'effort global de 21 milliards d'économies programmé l'an prochain sur les dépenses publiques.

Le débat sur le PLFSS a débuté juste après le vote sur la partie recettes du projet de budget de l'Etat pour 2015, marqué par la défection de 39 "frondeurs" du PS qui se sont abstenus.

L'amendement modulant les allocations familiales se substituera à la baisse des primes de naissance envisagée à l'origine par l'exécutif. Il suscite de nombreuses critiques à droite comme au Front de gauche, où l'on y voit une brèche dans l'universalité de la politique familiale.

"L'universalité n'est pas l'uniformité", a répondu la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine en ouvrant le débat, avant de défendre la politique "résolument tournée vers la justice et le progrès" du gouvernement sur la famille.

"C'est une réforme de justice qui demandera un effort à seulement 11% des familles, les plus aisées", déjà mises à contribution par la baisse du quotient familial depuis l'an passé. "Les classes moyennes ne sont pas concernées", a-t-elle ajouté.   Suite...