La baisse de l'euro, un bon point pour la croissance-Nowotny

jeudi 16 octobre 2014 17h19
 

VIENNE, 16 octobre (Reuters) - La baisse récente de l'euro stimule l'économie de la zone euro, ce qui devrait se manifester par une croissance plus forte l'an prochain, estime Ewald Nowotny, membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE).

Dans un entretien publié jeudi par le magazine autrichien Format, Nowotny se demande toutefois si la croissance pourra jamais renouer avec les taux de 3% à 4% observés avant la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008.

"L'économie de la zone euro n'est pas encore en déflation mais elle montre des signes manifestes d'affaiblissement", constate-t-il, tout en prenant acte d'un effet de change positif. "Le taux de change actuel de l'euro a un effet régénérant sur l'économie européenne c'est pourquoi nous pouvons anticiper des taux de croissance à nouveau plus élevés en 2015".

Pour ce qui concerne le projet de la BCE de racheter des valeurs mobilières adossées à des actifs (ABS), l'une des nombreuses mesures annoncées par l'institut d'émission pour redonner du mordant à l'économie européenne, Nowotny ne le voit pas se concrétiser avant décembre.

Quant au montant d'une telle opération, ou encore des achats également prévus d'obligations sécurisées, Nowotny estime que la BCE doit se garder de fixer le moindre objectif quantifié.

"On se fait sans doute une idée quelque peu exagérée sur les marchés des volumes qui seront rachetés", explique-t-il. "La BCE ne doit pas se laisser influencer par les marchés et ne doit pas se préoccuper d'objectifs quantifiés".

Nowotny rejette enfin l'idée, avancée dans certains médias, que la BCE devienne une "bad bank" du fait des rachats d'ABS. "Ce débat relatif au concept de 'bad bank' n'a lieu qu'en Allemagne et est exagéré; c'est de l'alarmisme sans fondement".

(Paul Carrel, Wilfrid Exbrayat pour le service français)