LEAD 1-Roche confirme ses objectifs de ventes après un solide T3

jeudi 16 octobre 2014 10h50
 

ZURICH, 16 octobre (Reuters) - Le groupe pharmaceutique suisse Roche Holdings a réaffirmé jeudi ses objectifs de chiffre d'affaires et de résultats pour l'ensemble de l'année après un troisième trimestre meilleur que prévu, grâce notamment à ses nouveaux traitements contre le cancer du sein.

Le numéro un mondial de l'oncologie a fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 5% à 11,78 milliards de francs suisses (9,8 milliards d'euros), légèrement supérieur au consensus Reuters qui donnait 11,57 milliards.

Ces résultats sont bien accueillis à la Bourse de Zurich où le titre Roche gagne 0,97% à 261,4 francs vers 8h35 GMT, la meilleure performance de l'indice SMI qui cède 0,33% à ce stade.

Le groupe bâlois a lancé ces deux dernières années plusieurs traitements nouveaux, en fait des versions améliorées de thérapies précédentes, sur lesquels il compte pour défendre ses parts de marché lorsqu'il sera confronté à la concurrence de produits génériques.

Le succès des nouveaux traitements du cancer du sein Perjeta et Kadcyla a ainsi permis de compenser la perte d'exclusivité de Xeloda, un médicament utilisé en chimiothérapie, et la baisse des ventes de Pegasys, traitement de l'hépatite.

Les ventes de Perjeta, utilisé dans les formes les plus agressives du cancer du sein, ont plus que triplé à 245 millions de francs et celles de Kadcyla ont plus que doublé à 144 millions.

Une étude présentée le mois dernier montre que l'utilisation de Perjeta permet des taux de survie "sans précédent" quand il est associé à l'Herceptin, un traitement plus ancien, et à la chimiothérapie.

Les résultats de Roche ont aussi été soutenus par de bonnes performances de l'Actemra, contre la polyarthrite rhumatoïde, et par une hausse de 6% du chiffre d'affaires de la division Diagnostics.

Le groupe a confirmé son objectif d'une croissance du chiffre d'affaires comprise entre 1 et 5% cette année et d'une hausse supérieure de son résultat par action. Il s'attend en outre à relever son dividende par rapport au montant de 7,80 francs suisses payé au titre de 2013.

Roche a par ailleurs réaffirmé sa stratégie en matière de fusions et acquisitions, à savoir la recherche d'opérations ciblées. (Caroline Copley, Véronique Tison pour le service français)