Vattenfall réclame E4,7 mds à Berlin pour la sortie du nucléaire

mercredi 15 octobre 2014 17h24
 

BERLIN/FRANCFORT, 15 octobre (Reuters) - Le ministre allemand de l'Economie Sigmar Gabriel a déclaré en commission parlementaire que Vattenfall réclamait 4,7 milliards d'euros de dommages et intérêts en raison de la fermeture de ses centrales nucléaires en Allemagne, a-t-on appris mercredi auprès d'une source gouvernementale.

Le groupe suédois d'énergie n'a pas souhaité faire de commentaires.

"Lors de la commission parlementaire sur l'économie, le ministre a chiffré à environ 4,7 milliards d'euros le montant de la réclamation de Vattenfall", a dit cette source.

Cette dernière a ainsi confirmé les déclarations à Reuters du porte-parole du parti Die Linke pour les affaires économiques, Michael Schlecht, qui a assisté à la réunion consacrée au budget.

E.ON et RWE ont également porté plainte devant la plus haute cour allemande contre la décision du gouvernement de fermer toutes les centrales nucléaires du pays d'ici 2022.

La sortie du nucléaire a contraint les groupes de services collectifs à passer des milliards d'euros de dépréciations ces dernières années, d'autant que les fermetures de centrales ont pris de l'avance sur le calendrier prévu.

E.ON réclame 8 milliards d'euros et RWE plus de 2 milliards, selon des sources proches du dossier.

(Madeline Chambers et Christoph Steitz, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)