Catalogne-Rajoy pourrait s'opposer à la "consultation citoyenne"

mercredi 15 octobre 2014 13h58
 

MADRID, 15 octobre (Reuters) - Le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, tout en saluant mercredi un "nouveau chapitre" dans le dialogue entre la Catalogne et le gouvernement de Madrid après l'annulation du référendum d'autodétermination, n'a pas exclu de s'opposer à la "consultation populaire" qui doit s'y substituer.

Artur Mas, président de la Généralité de Catalogne, a annoncé mardi l'annulation du référendum prévu le 9 novembre et son remplacement par une consultation citoyenne à la même date.

Mariano Rajoy a souligné qu'il s'opposerait à ce vote citoyen si celui-ci est jugé illégal.

"Un chapitre de dialogue est en train de s'ouvrir" avec les autorités catalanes, a dit le chef du gouvernement espagnol à des journalistes. Mais, a-t-il poursuivi, "personne ne peut violer la loi car cela signifierait la liquidation de la démocratie".

"Si nous voyons qu'il y a (dans la consultation annoncée) quelque chose de contraire à la loi, alors nous devrons faire appel contre ce vote." (Julien Toyer et Inmaculada Sanz, Guy Kerivel pour le service français)