LEAD 1-BG Group débauche le directeur général de Statoil

mercredi 15 octobre 2014 13h30
 

(Actualisé avec cours de Bourse)

LONDRES, 15 octobre (Reuters) - Le directeur général de Statoil Helge Lund a pris de court les investisseurs mercredi en annonçant son départ du poste qu'il occupait depuis 10 ans pour endosser un rôle similaire chez BG Group, avec à la clef la promesse d'une conséquente augmentation de salaire s'il réussit à redresser le groupe gazier britannique.

Vers 11h30 GMT, le titre BG avançait de 1,95% à 10,45 pence, affichant la plus forte hausse de l'indice Stoxx 50 alors que l'action Statoil cédait 3,37% à 152,2 couronnes norvégiennes. L'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes perdait de son côté 1,25%.

Sous sa houlette, il a fait de Statoil, entreprise autrefois centrée sur ses activités domestiques, un géant du secteur pétrolier pesant quelque 77 milliards de dollars en Bourse.

"Helge Lund a bâti un formidable portefeuille dans l'exploration et la production chez Statoil. La société est aujourd'hui admirée pour son expertise technique et ses performances financières", a déclaré Andrew Gould, président de BG.

C'est la première qu'un dirigeant de Statoil, société contrôlée par l'Etat norvégien, qui volontairement son poste.

Oslo fait désormais face à trois vacances de pouvoir au sein de grandes entreprises du pays : en plus de Statoil, le gouvernement doit également trouver un directeur général pour Telenor et Yara.

Helge Lund prendra ses fonctions chez BG à compter du mois de mars. Sa démission du groupe pétrolier norvégien prend en revanche effet à compter de ce mercredi.

Helge Lund recevra un salaire annuel de 1,5 million de livres (1,9 million d'euros) auquel s'ajouteront des primes, a ajouté BG Group.

La société britannique, dont le titre accuse une baisse de 19% depuis le début de l'année, a plusieurs fois revu à la baisse ses prévisions de production en raison des piètres performances de ses activités au Brésil.

Le groupe était sans directeur général depuis le 28 avril. (Karolin Schaps à Londres avec Balazs Koranyi à Oslo, Véronique Tison et Benoît Van Overstraeten pour le service français)