La Bourse de Paris-Les valeurs du jour mardi (clôture)

mardi 14 octobre 2014 18h46
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 14 octobre (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la
Bourse de Paris qui a connu une nouvelle séance volatile
ponctuée en matinée de reculs sensibles à la publication
d'indicateurs qui ont alimenté les inquiétudes sur la croissance
mondiale et européenne. Ces pertes ont été quasiment effacées
dans l'après-midi avec la hausse de Wall Street et la
publication de résultats trimestriels américains plutôt
meilleurs qu'attendu.
    L'indice CAC 40, qui a évolué dans une fourchette de
plus de 80 points, a fini en hausse de 0,23% à 4.088,25 points :
    
    * ILIAD (+9,57% à 171,10 euros) a tenu la vedette
et signé la plus forte hausse du SBF 120 dans un
volume représentant plus de 5 fois sa moyenne quotidienne des
trois derniers mois sur Euronext au lendemain de l'abandon de
son projet de rachat de l'opérateur T-Mobile US.
 
    Dans son sillage, BOUYGUES, maison-mère de
Bouygues Telecom, a grimpé de 4,59% à 25,64 euros, plus forte
hausse du CAC 40, et ORANGE de 3,04% à 11,18 euros, le
renoncement d'Iliad ayant relancé les spéculations sur la
consolidation du secteur télécoms français. 
    
    * VALEO (+3,06% à 81,53 euros), RENAULT 
(+1,75% à 54,11 euros), MICHELIN (+1,73% à 70,44
euros), FAURECIA (+4,29% à 23,82 euros), MONTUPET
 (+4,43% à 45,95 euros) et PSA (+2,56% à
9,206 euros) ont progressé dans le sillage de Daimler 
(+4,23%), qui a revu à la hausse sa prévision de génération de
trésorerie en 2014, un élément important pour le calcul du
dividende, au vu de sa forte progression au cours des trois
derniers mois. 
    
    * ALCATEL-LUCENT a gagné 3,36% à 2,031 euros sur
des achats à bon compte. Le titre avait perdu près de 29% depuis
le 10 septembre et évolue sous ses moyennes mobiles 50 et 20
jours depuis le 19 septembre.  
    
    * SOPRA a rebondi de 4,66% à 63,12 euros et comblé
 un gap baissier ouvert le 11 octobre à 62,13.
    
    * Les pétrolières (-1,33%) et assimilées ont
encaissé une nouvelle décrue des cours du brut après la révision
en forte baisse de la prévision de demande mondiale de pétrole
de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) pour 2015.
 
    TECHNIP (-2,9% à 58,28 euros) a signé la plus
forte baisse du CAC 40. TOTAL a perdu 0,86% à 44,77
euros.
        
    * Les valeurs du luxe (-0,5%) ont été pénalisées par
Burberry (-3,65%), qui, s'il a fait état de
performances commerciales conformes aux attentes au S1
2014-2015, s'est montré plus prudent pour le S2, et de Mulberry
 (-10%), qui a lancé un nouvel avertissement sur ses
résultats. 
    KERING a perdu 1,39% à 145,65 euros et LVMH
, qui publiait son chiffre d'affaires du T3 après la
clôture, a reculé de 0,4% à 125,1 euros.
    
     * TECHNICOLOR (-3,36% à 4,6 euros) a accusé la
plus forte baisse du SBF 120 après avoir comblé un gap
ouvert depuis le 26 mars à 4,48 euros et touché un plus bas de
4,437 en séance.
    
    * UBISOFT s'octroie 4,21% à 12,005 euros.
Berenberg a entamé la couverture de l'éditeur de jeux vidéo en
conseillant de l'acheter avec un objectif de cours de 17 euros,
jugeant le groupe faiblement valorisé en Bourse. 
    
    * ARCHOS (-8,33% à 2,2 euros) a enregistré un
recul de 3% de son activité au troisième trimestre en raison des
difficultés de livraisons liées à la grève d'Air France et d'une
activité ralentie en France pendant l'été. Il a néanmoins
indiqué que les retombées des efforts marketing ainsi que les
nouveaux partenariats devraient avoir un impact positif sur le
carnet de commandes au cours des trois derniers mois de l'année.
 (Le communiqué: bit.ly/1qTXPba)     

 (Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Jean-Michel Bélot)