Orange étudie une IPO de ses actifs en Afrique et au Moyen-Orient

vendredi 10 octobre 2014 16h47
 

PARIS, 10 octobre (Reuters) - Orange réfléchit à une introduction en Bourse de ses activités en Afrique et au Moyen-Orient, une opération qui lui permettrait de lever des fonds pour réduire sa dette et réinvestir en Europe.

Confirmant des informations du quotidien économique L'Agefi, l'opérateur télécoms français, qui compte 91,8 millions de clients dans une vingtaine de pays d'Afrique et du Moyen-Orient, rappelle toutefois vendredi que son développement dans ces deux zones géographiques demeure essentiel.

"Aucune décision n'a été prise en ce qui concerne les détails précis d'un tel projet et aucun calendrier n'a été arrêté", explique Orange dans un courriel envoyé vendredi à Reuters.

Au 30 juin 2014, la dette nette d'Orange totalisait 27,42 milliards d'euros.

En Afrique et au Moyen-Orient, les revenus du groupe ont grimpé de 7,4% à 2,1 milliards d'euros au cours des six premiers mois de l'année alors qu'ils ont reculé de 4,6% à 9,6 milliards d'euros en France.

Le chiffre d'affaires a également reculé en Pologne et en Espagne, respectivement deuxième et troisième marchés d'Orange en Europe.

Orange a lancé le mois dernier une OPA de 3,4 milliards d'euros sur le capital de l'opérateur télécoms espagnol Jazztel en vue de renforcer sa présence en Espagne où il contrôle déjà le numéro trois du secteur.

Orange propose 13 euros par action pour acquérir Jazztel. La transaction, grâce à laquelle la société espère réaliser 1,3 milliard d'euros de synergies, bénéficie du soutien de l'actionnaire de référence du groupe espagnol, Leopoldo Fernandez Pujals, qui s'est engagé à apporter ses 14,5% du capital à l'offre. (Leila Abboud, Matthieu Protard pour le service français, édité par Matthias Blamont)