Draghi-La reprise faible risque de freiner l'investissement

vendredi 10 octobre 2014 16h25
 

WASHINGTON, 10 octobre (Reuters) - Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré vendredi que le ralentissement de la conjoncture économique dans la zone euro pourrait accroître la réticence des entreprises et des ménages à investir.

Si les risques qui entourent les perspectives économiques de la région reste orientés à la baisse, la reprise devrait reprendre après la stagnation enregistrée au deuxième trimestre, mais à un niveau modeste, a-t-il ajouté dans un communiqué, en soulignant la nécessité de poursuivre la consolidation budgétaire et les réformes structurelles.

"La dégradation actuelle de la tendance économique pourrait retarder encore quelque peu le redémarrage de l'investissement privé, lequel est aussi défavorablement affecté par l'augmentation des risques géopolitiques", a-t-il dit.

"Une mise en oeuvre ferme de la consolidation budgétaire de manière favorable à la croissance et la détermination dans les efforts de réformes structurelles devraient contribuer à soutenir la confiance des entreprises et des consommateurs à l'avenir."

Mario Draghi a une nouvelle fois réaffirmé que le Conseil des gouverneurs était unanime dans son engagement à recourir si nécessaire à des mesures non conventionnelles, dans le cadre du mandat de la BCE, pour répondre aux risques liés à une période prolongée d'inflation faible.

* Communiqué complet de Mario Draghi (en anglais): bit.ly/1ygzsx1 (Marc Angrand pour le service français)