GT Advanced requiert le secret sur son dépôt de bilan

vendredi 10 octobre 2014 11h51
 

par Tom Hals et Ted Siefer

MANCHESTER, New Hampshire, 10 octobre (Reuters) - GT Advanced Technologies a annoncé jeudi qu'il comptait arrêter la production de saphirs, destinés en particulier aux futurs matériels mobiles d'Apple, point d'orgue d'une semaine noire durant laquelle la société a annoncé soudainement son dépôt de bilan lundi, provoquant une chute de 90% de son action en l'espace de trois séances sur le Nasdaq.

Ses avocats ont affirmé jeudi que la société ne pouvait révéler la raison pour laquelle elle avait déposé son bilan et ils ont demandé au tribunal des faillites de garder sous scellés d'importants documents.

Un accord de confidentialité contraint GT Advanced au mutisme, a argué l'un des avocats, ajoutant que ce même accord l'empêchait également de préciser quelle serait la suite qui serait donnée au dépôt de bilan.

Apple, jaloux de ses produits, est réputé pour imposer des accords de confidentialité stricts à ses fournisseurs.

Selon des experts et des analystes de Wall Street, les déboires de GT Advanced sont peut-être liés à un accord d'un demi-milliard de dollars passé avec Apple mais conditionné à la réalisation de certains objectifs opérationnels.

Certains analystes pensent que GT Advanced n'est pas parvenu à atteindre ces objectifs alors qu'une source proche du dossier dit qu'Apple a tenté d'aider son fournisseur sur ce point.

L'accord prévoyait qu'Apple avance la somme de 578 millions de dollars pour équiper une usine à Mesa (Arizona) destinée à la production des saphirs et qui devait employer 700 personnes. Apple devait être remboursé sur cinq ans à partir de 2015.

GT Advanced a admis que sa requête était particulière mais a ajouté qu'il risquait de devoir payer 50 millions de dollars par infraction faite à l'accord.

L'action GT Advanced a terminé en hausse de 17,3% à 1,29 dollars jeudi sur le Nasdaq. Apple a fini en hausse de 0,2% à 101,02 dollars.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)