La Grèce dément qu'une mission UE/FMI ait été brusquement écourtée

mardi 7 octobre 2014 14h33
 

ATHÈNES, 7 octobre (Reuters) - Le ministre des Finances grec Gikas Hardouvelis a démenti mardi des informations selon lesquelles des inspecteurs de l'Union européenne et du Fonds monétaire international ont interrompu brusquement leur mission d'évaluation du plan de sauvetage à Athènes, à la suite d'un désaccord avec des responsables grecs.

Selon le journal grec To Vima, la mission EU/FMI quitte le pays avec un jour d'avance, n'ayant pu s'entendre sur aucune des questions en suspens et avant un vote de confiance au gouvernement de droite d'Antonis Samaras prévu vendredi.

Une source proche des discussions a également démenti ces informations de presse, notant que les inspecteurs devaient partir cette semaine pour les assemblées générales du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale à Washington.

Un représentant du ministère grec des Finances a indiqué que les inspecteurs partiraient dans la journée de mardi et reviendraient après les résultats des tests de résistance des banques européennes, attendus le 26 octobre.

Le rendement de la dette souveraine à 10 ans de la Grèce a grimpé à un plus haut d'une semaine après ces informations, en hausse de 32 points de base, à 6,80%. (Lefteris Papadimas, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)