Ebola-Washington n'envisage pas d'interdire l'entrée aux USA

lundi 6 octobre 2014 20h23
 

WASHINGTON, 6 octobre (Reuters) - Le gouvernement américain n'envisage pas d'interdire l'entrée aux Etats-Unis pour les passagers venant des pays d'Afrique de l'Ouest touchés par l'épidémie de fièvre Ebola mais pourrait renforcer les contrôles dans les aéroports, a annoncé lundi la Maison blanche.

"Une interdiction de certains voyages n'est pas envisagée actuellement", a dit Josh Earnest, porte-parole de la présidence américaine. "Nous pensons que les mesures déjà en place sont satisfaisantes", a-t-il ajouté.

"Ce que nous envisageons, c'est de revoir les procédures de contrôle", a cependant poursuivi le porte-parole.

Le cinquième ressortissant américain qui a contracté la maladie en Afrique de l'Ouest est arrivé lundi aux Etats-Unis pour être soigné. Il s'agit d'un homme de 33 ans, Ashoka Mukpo, un caméraman de la chaîne NBC News tombé malade au Liberia. Il a été hospitalisé à Omaha, dans le Nebraska.

Quant au Libérien Thomas Eric Duncan, premier cas diagnostiqué aux Etats-Unis, il se trouve toujours dans un état grave et va suivre à Dallas (Texas) un traitement expérimental à base de brincidofovir, un médicament produit par la société Chimerix Inc. (Steve Holland et Susan Heavey, Guy Kerivel pour le service français)