BHP veut réduire ses coûts dans le minerai de fer

lundi 6 octobre 2014 10h20
 

LONDRES/MELBOURNE, 6 octobre (Reuters) - BHP Billiton a annoncé lundi vouloir réduire de plus d'un quart ses coûts de production de minerai de fer tout en augmentant la production de ses gisements afin de ravir à Rio Tinto le titre de producteur le moins cher du monde.

Troisième producteur mondial de minerai de fer derrière le brésilien Vale et Rio Tinto, BHP Billiton est confronté comme ses concurrents à la chute de 42% des cours de cette ressource depuis le début de l'année mais il s'attend à une reprise de la demande à moyen terme.

"Nous allons continuer à presser le citron parce qu'au bout du compte, tout simplement, cela crée de la valeur", a dit Jimmy Wilson, le directeur de la division minerai de fer du groupe, lors d'une vidéoconférence avant une visite d'analystes dans ses mines d'Australie occidentale.

Le prix du minerai de fer est passé de 190 dollars la tonne en 2011 à moins de 80 dollars aujourd'hui, un plus bas de plus de cinq ans, la croissance de l'offre ayant été plus de deux fois supérieure à celle de la demande sur la période.

BHP entend donc ramener ses coûts de production, hors transport et licences, à moins de 20 dollars la tonne à moyen terme contre 27,50 dollars sur l'exercice 2014. Chez Rio Tinto, ce coût a été de 20,40 dollars au premier semestre.

"L'enjeu, par le passé, c'était le volume avant tout le reste. Aujourd'hui, le coût est beaucoup plus important et nous avons beaucoup plus d'opportunités à saisir", a dit Jimmy Wilson.

LA DEMANDE VA CONTINUER D'AUGMENTER

Son groupe prévoit entre autres de réduire ses dépenses de sous-traitance, de supprimer plusieurs centaines de postes et de concentrer ses activités minières sur ses quatre "hubs".   Suite...