Gaz russe à l'Ukraine-Pas de date de reprise des discussions

mercredi 1 octobre 2014 12h37
 

BRUXELLES, 1er octobre (Reuters) - La Commission européenne a déclaré mercredi qu'elle s'employait toujours à fixer une date pour de nouvelles discussions avec l'Ukraine et la Russie, destinées à régler le litige sur la note de gaz impayée par Kiev.

L'exécutif européen espère trouver un accord permettant de sortir de l'impasse, Moscou ayant interrompu ses livraisons de gaz à l'Ukraine en juin en lui reprochant de ne pas avoir réglé cinq milliards de dollars de dettes gazières.

Après des mois de négociations, la Russie et l'Ukraine ont semblé en passe de conclure un accord la semaine dernière lors de discussions à Berlin.

Le ministre russe de l'Energie, Alexander Novak, avait déclaré lundi que les négociations reprendraient à Berlin jeudi ou vendredi.

Mais, contredisant le ministre, un porte-parole de son ministère a dit à Reuters mercredi à Moscou qu'aucune date n'avait été fixée pour le moment pour la reprise des discussions.

A Bruxelles, un porte-parole de la Commission européenne a indiqué que la CE "cherchait une date et un lieu pour la prochaine réunion trilatérale".

Le commissaire européen à l'Energie Günther Oettinger, qui doit changer d'affectation au sein de la Commission à la fin octobre, fait pression pour qu'un accord soit trouvé avant que la demande de gaz ne grimpe à l'approche de l'hiver.

L'Union européenne, qui dépend de la Russie pour un tiers environ de ses livraisons de gaz (dont 40% transitent par l'Ukraine) redoute les effets collatéraux possibles du litige entre Kiev et Moscou.

Le géant gazier russe Gazprom a coupé le gaz à l'Ukraine à la mi-juin, en invoquant des factures non réglées, et exige de ce pays qu'il règle une partie de ses dettes avant que les livraisons reprennent. (Barbara Lewis et Tom Koerkemeier à Bruxelles et Vladimir Soldatkin à Moscou; Eric Faye pour le service français)