Changes-Le FSB a finalisé ses recommandations sur le fixing

mardi 30 septembre 2014 17h27
 

par Huw Jones

LONDRES, 30 septembre (Reuters) - Le Conseil de stabilité financière (FSB), l'instance de coordination en matière de régulation financière du G20, a recommandé mardi de prendre en compte les transactions interbancaires sur les devises pendant un laps de temps de cinq minutes et non plus d(une minute pour le calcul des taux de référence afin de réduire les risques de manipulation des cours.

Plusieurs grandes banques font l'objet d'enquêtes par les autorités britanniques et américaines mais aussi d'autres pays pour des manipulations présumées des cours de référence sur le marché des changes ce qui a poussé les régulateurs à réformer le fonctionnement du fixing des changes.

Les taux de référence sur le marché des changes, dont le volume quotidien dépasse 5.300 milliards de dollars, sont déterminés à Londres à 16 heures tous les jours sur la base des transactions effectuées sur le marché interbancaire dans un laps de temps de 60 secondes, 30 secondes avant et après 16 heures.

"Etendre l'intervalle de temps à cinq minutes représente un équilibre entre la limitation des incitations à la manipulation et le besoin d'un fixing répondant à l'objectif de produire des prix de marché réplicables", écrit le FSB dans son rapport final sur les taux de référence pour le marché des changes.

La Global Financial Markets Association (GFMA), qui représente de nombreuses banques actives sur le marché des changes, a salué ces recommandations.

"Comme le souligne le rapport, la mise en oeuvre des changements peut représenter un défi et des coûts supplémentaires mais renforcer la confiance dans le marché est crucial et le secteur s'adaptera pour appliquer ces recommandations", a déclaré James Kemp, directeur général de la division changes de la GFMA.

Les conclusions des enquêtes sur les manquements présumés sur le marché des changes pourraient conduire à transposer rapidement ces recommandations sur le plan réglementaire, prévient le FSB dans son rapport.

Les transactions intervenant peu avant et peu après l'heure du fixing WM/Reuters à Londres sont au coeur de l'enquête mondiale en cours sur une collusion présumée entre des opérateurs et l'utilisation des informations provenant de leurs clients pour influencer les cours de manière indûe.   Suite...