** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

mardi 30 septembre 2014 09h40
 

PARIS/LONDRES, 30 septembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes
ont ouvert sur une note de prudence mardi, sur fond de tensions persistantes à
Hong Kong et dans l'attente du chiffre préliminaire de l'inflation dans la zone
euro en septembre.  
    À Paris, le CAC 40 gagne 15,87 points ou 0,36% à 4.373,94 points
vers 7h25 GMT mais le Dax-30 cède 0,07% à Francfort et le FTSE 
0,13% à Londres.
    L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,25% et le
FTSEurofirst 300 de 0,11%. 
    Plus forte hausse du FTSEurofirst, RBS s'adjuge 4,1% après l'annonce
d'une reprise de provision qui reflète un meilleur environnement pour la banque
britannique. 
    Plus forte baisse, le distributeur Next lâche 3,5% après avoir
averti qu'il pourrait devoir abaisser ses prévisions de résultats si le temps
inhabituellement doux de septembre se prolonge en octobre. Dans
son sillage, Marks & Spencer recule de 3,1%
    A Paris, Nexans (+3,8%) et Lagardère (+1,98%) profitent
de relèvements de recommandations  alors que
Renault (-2,85%) baisse avec l'ensemble du secteur automobile.
    Les marchés asiatiques ont pour la plupart clôturé en baisse, à l'image de
Wall Street, affectés par la situation à Hong Kong à l'exception notable de la
Bourse chinoise qui a fini en hausse avant un congé d'une semaine pour la fête
nationale.
    Les manifestations en faveur de la démocratie à Hong Kong sont les plus
importantes contre le pouvoir chinois depuis les événements de Tiananmen il y a
25 ans et aux craintes d'une répression violente avant la fête
nationale mercredi viennent s'ajouter aux inquiétudes sur la santé de l'économie
chinoise.
    L'indice PMI manufacturier de HSBC, dans sa version définitive, a légèrement
déçu en ressortant à 50,2, sans changement par rapport à août mais en légère
baisse par rapport à sa première estimation à 50,5. 
    Au Japon, les dépenses des ménages et la production industrielle ont baissé
en août, confirmant que l'économie peine à se relever de la hausse de la TVA
intervenue en avril. 
    En Europe, les investisseurs attendent à 9h00 GMT l'estimation flash de
l'inflation dans la zone euro, prévue à 0,3% après 0,4% en août - une nouvelle
décrue qui ne manquerait pas d'alimenter les craintes de déflation avant la
réunion monétaire de la Banque centrale européenne de jeudi. La stabilité
annoncée lundi en Allemagne peut toutefois laisser espérer un chiffre meilleur
qu'attendu.
    En Allemagne toujours, les ventes au détail ont grimpé de 2,5% en août sur
un mois, leur plus forte hausse depuis juillet 2011, soutenues par les hausses
de salaires et le bas niveau de l'inflation. 
    Sur le marché des changes, le dollar marque une pause après son rally de ces
trois derniers mois mais se maintient près de ses plus hauts. L'indice dollar
 a atteint lundi un nouveau pic de quatre ans de 85,798 et s'achemine vers
un gain de plus de 3% sur le mois, ce qui n'avait plus été vu depuis février
2013, avec en particulier une hausse de près 5% face au yen. 
    Sur l'ensemble du troisième trimestre, le billet vert s'est apprécié de
quelque 7%, du jamais vu depuis la même période de 2008 qui avait été marquée
par la faillite de Lehman Brothers et une ruée sur les valeurs refuge.
    L'or est stable également, au-dessus de son plus bas de neuf mois de
1.206,85 dollars touché la semaine dernière, mais il accuse depuis le début du
mois un repli de 5,4%, sa plus mauvaise performance mensuelle depuis juin 2013,
sous le coup de l'appréciation du dollar.
    Sur le marché pétrolier, le Brent se maintient au-dessus des 97 dollars le
baril mais la vigueur du dollar et une offre surabondante lui auront fait perdre
plus de 13% au troisième trimestre, un recul sans précédent depuis avril-juin
2012. A titre de rappel, son plus haut de l'année, en juin, était à 115,71
dollars.
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    * Les Bourses européennes en 2014: (link.reuters.com/pad95v)
    * Performances des actifs en 2014: (link.reuters.com/rav46v)

 (Blaise Robinson et Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît
Van Overstraeten)