Renzi soutenu par son parti sur sa réforme du marché du travail

mardi 30 septembre 2014 00h28
 

(Actualisé avec soutien du Parti démocrate)

par Roberto Landucci

ROME, 29 septembre (Reuters) - Le président du Conseil italien, Matteo Renzi, a obtenu lundi le soutien du Parti démocrate (PD) sur sa réforme du marché du travail et notamment sur une simplification de la procédure de licenciement dans les grandes entreprises malgré une farouche opposition de l'aile gauche de sa formation.

Au terme de cinq heures de réunion, le chef du gouvernement est parvenu à faire admettre l'ambitieux programme de réformes qu'il porte depuis son accession au pouvoir en février et qui tarde à se concrétiser.

Le plan de Renzi prévoit une prolongation des droits au chômage, une réduction du nombre des contrats à durée déterminée, un renforcement du rôle des agences pour l'emploi et un assouplissement des garanties salariales pour les personnes en CDI.

C'est ce dernier point qui a cristallisé le mécontentement d'une partie du Parti démocrate qui s'est toutefois prononcé en faveur du projet par 130 voix pour, 20 contre et 11 abstentions.

Le chef du gouvernement, qui joue une partie de sa crédibilité sur cette réforme, a remercié les dirigeants du PD d'avoir su surmonter un "tabou" en acceptant de modifier une législation sociale datant de 1970, époque à laquelle l'Italie connaissait une croissance soutenue.

"On ne peut pas créer des emplois en défendant une loi vieille de 44 ans", a-t-il déclaré. "On crée des emplois par l'innovation".

Avec une économie s'avançant vers une troisième année consécutive de contraction en 2014 et un taux de chômage atteignant des niveaux inédits depuis les années 1970, la création d'emplois est une priorité pour le président du Conseil.   Suite...