Rosneft annonce une découverte avec Exxon dans l'Arctique

dimanche 28 septembre 2014 16h52
 

MOSCOU, 28 septembre (Reuters) - Le géant pétrolier russe Rosneft a annoncé samedi avoir fait une nouvelle découverte de pétrole avec ExxonMobil dans un gisement offshore de l'Arctique, qui est au centre de la controverse liée aux sanctions contre Moscou.

Toutefois, le développement de ce site de production devrait poser problème car les grandes compagnies pétrolières doivent interrompre leurs projets en Russie dans le cadre des sanctions occidentales liées au rôle de Moscou dans la crise ukrainienne.

Les Etats-Unis et l'Union européenne ont imposé des sanctions aux grands groupes russes Gazprom, Rosneft et Lukoil, empêchant les entreprises occidentales de participer à leurs activités de prospection et de production en eaux profondes, dans l'offshore en Arctique et dans les schistes.

Rosneft a dit que sa coentreprise avec ExxonMobil avait réussi le forage du puits d'Universitetskaya-1, le plus septentrional au monde, situé en mer de Kara où les réserves de pétrole sont jugées comparables à celles de l'Arabie saoudite.

"Les premiers échantillons de pétrole ont été forés. C'est un échantillon époustouflant de pétrole léger qui, sur la base des résultats de l'analyse effectuée, est comparable au pétrole léger sibérien", a déclaré Igor Setchin, directeur général de Rosneft, dans un communiqué diffusé sur le site du groupe.

Mais il n'est pas encore possible de dire si les réserves y sont suffisantes pour une exploitation commerciale. Rosneft indique que les données sont en cours d'analyse et qu'il faudra en attendre les résultats pour tirer des conclusions.

Exxon et Rosneft ont signé un accord de 3,2 milliards de dollars (2,52 milliards d'euros) en 2011 pour se développer dans la région.

ExxonMobil a annoncé la semaine dernière avoir obtenu un court délai supplémentaire pour fermer sa plateforme de forage sur ce site, au-delà des 14 jours prévus dans le cadre des sanctions de Washington contre Moscou. (Vladimir Soldatkin, Juliette Rouillon pour le service français)