L'allemand Kuka va racheter Swisslog, le titre chute

vendredi 26 septembre 2014 10h51
 

FRANCFORT/ZURICH, 26 septembre (Reuters) - Le projet de l'allemand Kuka d'acquérir le spécialiste suisse de la logistique Swisslog était sanctionné en Bourse vendredi, les marchés jugeant l'opération stratégiquement intéressante mais coûteuse pour le fabricant allemand de robots.

Kuka, qui compte parmi ses clients les constructeurs automobiles Volkswagen et Daimler, a annoncé jeudi soir une offre en numéraire 1,35 franc suisse par action pour Swisslog, ce qui représente un montant total de 338 millions de francs suisses (280 millions d'euros).

Ce prix représente une prime de 22% par rapport au cours moyen de l'action Swisslog sur six mois, selon des données Reuters.

A Zurich, l'action Swisslog a grimpé à un plus haut de plus de six ans à 1,35 franc suisse avant de revenir à 1,33 franc, en hausse de 4,7%, à 08h45 GMT. A l'inverse, Kuka, qui a touché dans la matinée un plus bas de plus d'un mois, cédait au même moment un peu plus de 3% à 46,02 euros.

Cette opération, que Kuka prévoit de financer en partie par une émission pouvant atteindre 1,8 million d'actions nouvelles, permettra à l'allemand de se renforcer dans l'industrie mais aussi de réduire sa dépendance au secteur automobile.

"Nous comprenons la volonté de réduire sa dépendance au secteur automobile et de se renforcer dans les activités d'automatisation. Cependant, nous considérons que le prix est élevé", estime dans une note Jasko Terzic, analyste chez DZ Bank.

Selon lui, ce montant représente 12,2 fois le résultat brut d'exploitation (Ebitda) estimé de Swisslog. (Maria Sheahan et Joshua Franklin, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)