LEAD 1-Total sort du gisement Tahiti du Golfe du Mexique-sources

jeudi 25 septembre 2014 23h43
 

(Complété avec des précisions.)

NEW YORK/PARIS, 25 septembre (Reuters) - Total a mis en vente sa participation de 17% dans le gisement de Tahiti situé dans le Golfe du Mexique, dont il espère tirer entre 1,5 et 2,0 milliards de dollars (1,2-1,6 milliard d'euros), selon des sources informées.

La filiale américaine d'exploration et de production Total E&P USA a mandaté à cet effet la Banque de Nouvelle-Ecosse , a précisé l'une des sources.

Un représentant de Total n'a pas souhaité confirmer ces informations et personne n'a pu être joint dans l'immédiat à la banque canadienne.

Le groupe français, comme d'autres grandes compagnies pétrolières, subit la pression de ses actionnaires qui veulent le voir réduire ses coûts et céder des actifs pour compenser la tendance baissière des cours du brut.

Parmi les activités mises en vente figurent la filiale d'adhésifs Bostik, que le groupe chimique Arkema est disposé à reprendre pour 1,74 milliard d'euros.

Au total, la compagnie pétrolière prévoit de vendre pour 10 milliards de dollars d'actifs en 2015-2017, après avoir atteint son objectif de 15-20 milliards de dollars de cessions en 2012-2014.

Selon une des sources, les actifs à vendre comprennent entre autres des puits où Total n'a pas la majorité. Le gisement en eaux profondes de Tahiti, entré en production en 2009, a pour principal opérateur l'américain Chevron.

Depuis 2010, Total a réalisé pour 30 milliards de dollars de cessions d'actifs, selon son directeur financier Patrick de la Chevardière. C'est l'un des programmes de cessions les plus ambitieux du secteur, avec les quelque 50 milliards de dollars d'actifs que BP a entrepris de céder. (Mike Stone à New York et Michel Rose à Paris, Véronique Tison pour le service français)