VW ne compte pas céder des marques, ni faire appel au marché

vendredi 7 octobre 2016 10h23
 

FRANCFORT, 7 octobre (Reuters) - Volkswagen n'envisage pas de céder une de ses marques, ni d'augmenter son capital, pour faire face aux coûts liés au scandale du trucage des tests d'émissions de ses moteurs diesel, a déclaré le président de son conseil de surveillance, Hans Dieter Pötsch, au journal allemand Börsen-Zeitung.

"Le groupe Volkswagen est financièrement solide et a de nombreuses possibilités pour se financer", dit-il dans un entretien publié vendredi.

"Et cela sans mesures extraordinaires telles qu'une augmentation de capital. Cela n'est pas envisagé actuellement. Nous ne pensons pas non plus vendre une partie de nos marques", a-t-il ajouté.

VW a passé 17,8 milliards d'euros de provisions pour payer les frais de contentieux civils et les amendes qui pourraient lui être imposées par les régulateurs dans l'Union européenne et sur d'autres marchés dans le cadre du "Dieselgate".

Hans Dieter Pötsch a ajouté qu'il ne pensait pas que de nouvelles provisions seraient nécessaires dans cette affaire.

"Les éléments qui semblent les plus probables sont pris en compte dans les provisions passées jusqu'à présent", a-t-il dit. (Maria Sheahan, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)