BOURSE-Twitter plonge, Google ne préparerait pas d'offre

jeudi 6 octobre 2016 16h40
 

6 octobre (Reuters) - Twitter retombe lourdement jeudi à Wall Street à la suite d'une information du site Recode selon laquelle Alphabet, maison mère de Google, ne compte pas "actuellement" présenter d'offre de rachat du site de micro-blogging.

Walt Disney a également décidé de ne pas soumettre d'offre et Apple ne sera probablement pas intéressé non plus, a rapporté Recode mercredi soir, après la clôture de Wall Street, citant des sources.

Tout cela laisse Salesforce comme seul repreneur potentiel, a ajouté Recode, bien que le spécialiste des logiciels de la relation client n'ait pas confirmé publiquement la moindre intention de racheter Twitter.

Le directeur général de Salesforce, Marc Benioff, a déclaré mercredi que Twitter était "un produit passionnant, mais de toute évidence l'entreprise est confrontée à de nombreux défis".

L'action Twitter a perdu jusqu'à 19,2% à 20,10 dollars mercredi, ce qui a ramené sa capitalisation à 14,2 milliards de dollars (12,71 milliards d'euros) et accuse encore une rechute de près de 19% à Wall Street vers 14h30 GMT. Le titre venait de faire un bond d'environ un tiers depuis les premières rumeurs, le 23 septembre, de négociations avec Salesforce.

L'action Salesforce gagne 4,21% à 71,30 dollars à ce stade.

De sources proches du dossier, Twitter espère trouver un repreneur avant la fin du mois pour limiter au mieux la phase d'incertitude pour ses actionnaires et salariés.

L'entreprise est confrontée à la stagnation du nombre de ses utilisateurs, à la faiblesse de ses recettes publicitaires et à des pertes financières annuelles qui continuent de se chiffrer en centaines de millions de dollars. Et ce même si, après dix ans d'existence, Twitter a acquis un statut mondial de source d'information, de divertissement, de commentaire et de débat. (Rishika Sadam à Bangalore, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)