La Bourse de Paris-Les valeurs du jour jeudi (clôture)

jeudi 6 octobre 2016 18h22
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 6 octobre (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la
Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en légère
baisse 0,22% à 4.480,1 points dans un climat incertain, les
investisseurs s'interrogeant sur les futures décisions de
politique monétaire de la BCE et de la Fed. 
    La BCE, selon le compte rendu de sa réunion de septembre, a
estimé qu'il fallait continuer à apporter à la zone euro un
soutien monétaire très significatif, en l'absence d'accélération
de l'inflation. 
       
    * Le secteur financier a affiché sa troisième séance
consécutive de hausse, soutenu par plusieurs facteurs : la
perspective d'une éventuelle remontée des taux d'intérêt, des
négociations engagées entre Berlin et les autorités américaines
sur le litige avec DEUTSCHE BANK (-0,29%)
 et une étude de Citi jugeant le moment opportun
pour revenir sur les banques européennes. 
    * L'assureur AXA a affiché la plus forte hausse du
CAC 40 (+2,4% à 20,07 euros), suivi de SOCIETE GENERALE
 (+2,19% à 32,595 euros) et BNP PARIBAS  
(+2% à 48,55 euros).

    * A l'inverse, comme la veille, les valeurs FONCIÈRES ont
souffert d'une perspective de hausse de taux. UNIBAIL RODAMCO
 a perdu 2,54% à 222,1 euros et KLÉPIERRE 
1,81% à 38,185 euros. GECINA a cédé 2,1% à 132,55
euros et ICADE 0,96% à 66,3 euros.
    
    * Les valeurs liées au PETROLE ont profité de la poursuite
de la hausse des cours du brut (+1,16% à 52,46 dollars pour le
baril de Brent à 18h20).
    * VALLOUREC a gagné 2,56% à 4,479 euros, plus
forte hausse du SBF 120 (-0,2%). CGG a
avancé de 0,56% à 25,2 euros et TECHNIP de 0,14% à
56,8 euros.  
    
    * SCHNEIDER ELECTRIC (+1,67% à 63,14 euros) a
bénéficié d'un relèvement de l'opinion de Goldman Sachs,
désormais à l'achat, qui ajoute également le titre à sa liste de
valeurs préférées ("conviction list"). L'intermédiaire juge la
décote du titre injustifiée compte tenu des perspectives
d'amélioration des marges du groupe. 
         
    * AIR LIQUIDE (-2,14% à 94,17 euros) a été de son
côté le deuxième contributeur à la baisse du CAC 40 à la suite
d'une note d'UBS, passé à la vente sur la valeur pour tenir
compte de l'abaissement de ses estimations de bénéfice par
action du spécialiste des gaz industriels.        
    
    * GENFIT, suspendu de cotation jusqu'en milieu
d'après-midi, a clôturé en baisse de 11,34% à 21,3 euros. La
société biopharmaceutique a annoncé avoir levé 33,9 millions
d'euros dans le cadre d'un placement privé, premier volet d'une
levée de fonds de l'ordre de 75 à 80 millions d'euros destinée à
financer sa R&D jusqu'à fin 2018-début 2019.     
        
    * SFR GROUP a reculé de 2,01% à 24,85 euros.
L'Autorité des marchés financiers a justifié mercredi son rejet
du projet de rachat par ALTICE (-0,49%) du solde du capital de
sa filiale télécoms par le manque de précision du groupe sur les
rémunérations qui seraient versées par la filiale à sa maison
mère. 

    * Le secteur européen du TRANSPORT AERIEN a pâti des
annonces d'EASYJET (-6,929%), dont le bénéfice annuel
avant impôt a chuté de 25%. La compagnie à bas coûts, touchée de
plein fouet par la baisse de la livre sterling, a dit ne pas
attendre d'amélioration dans un avenir prévisible. 
    * AIR FRANCE-KLM a perdu 1,69% à 4,7 euros.


 (Jean-Michel Bélot et Laetitia Volga, édité par Dominique
Rodriguez)