Baisse inattendue du CA de Yum en Chine avant la scission

mercredi 5 octobre 2016 23h59
 

5 octobre (Reuters) - Yum Brands a annoncé mercredi une baisse inattendue de son chiffre d'affaires en Chine, évoquant l'impact du rejet des revendications de Pékin en mer de Chine méridionale par la Cour d'arbitrage de La Haye sur la fréquentation de ses restaurants.

L'action de Yum Brands, qui doit faire de sa division chinoise une entité distincte cotée en Bourse le 31 octobre, perdait 2,2% dans les transactions électroniques après-Bourse.

Le propriétaire des enseignes KFC, Taco Bell et Pizza Hut a annoncé que le chiffre d'affaires des restaurants Yum China ouverts depuis au moins un an avait diminué de 1% au troisième trimestre de son exercice fiscal au 3 septembre.

Les analystes interrogés pas Consensus Metrix attendaient une hausse de 4,1% du chiffre d'affaires de la branche chinoise, qui est le premier contributeur aux bénéfices du groupe.

Le chiffre d'affaires a été stable au deuxième trimestre et en hausse de 6% au premier, note la société dans un communiqué.

En juillet, la Cour permanente d'arbitrage (CPA) de La Haye a rejeté les revendications de Pékin en mer de Chine méridionale et donné gain de cause aux Philippines, suscitant une vive réaction du gouvernement chinois.

"Sans cet évènement, nous pensons que la division chinoise aurait réalisé son cinquième trimestre positif d'affilée en termes de croissance à magasins comparables", a dit Yum Brands.

Son chiffre d'affaires total a baissé de 3% à 3,32 milliards de dollars (2,96 milliards d'euros) au troisième trimestre.

Le bénéfice net du groupe a grimpé de 47% à 622 millions de dollars, soit 156 dollar par action, grâce à une fiscalité plus favorable, à des plus-values sur la vente de restaurants à des franchisés, à la baisse du coût des aliments et du papier et à d'autres facteurs. (Lisa Baertlein, Juliette Rouillon pour le service français)