La BCE ne voit pas de risque de crise bancaire en zone euro

mercredi 5 octobre 2016 16h53
 

MILAN, 5 octobre (Reuters) - La Banque centrale européenne ne perçoit pas de risque de crise bancaire dans la zone euro malgré quelques "cas individuels" d'établissements en difficulté, a déclaré mercredi l'un des responsables du Mécanisme de surveillance unique (MSU), l'organe de supervision bancaire de la BCE.

L'environnement de taux bas et l'accumulation de créances douteuses alimentent les craintes sur la santé financière des banques européennes. Celles-ci ont été aggravées par l'amende de 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) que risque Deutsche Bank aux Etats-Unis.

Ignazio Angeloni a cependant déclaré mercredi à Milan que le système bancaire européen était solide.

"Il y a des cas individuels de banques avec des problèmes mais le système est solide", a dit ce membre du conseil de surveillance prudentielle de la BCE. "Il existe des instruments de supervision et financiers pour traiter les situations particulières. Nous ne voyons pas les préconditions d'une crise systémique."

La BCE s'efforce de permettre aux banques de se débarrasser d'un total de 900 milliards d'euros de créances douteuses héritées de la crise financière de 2007-2009.

Il s'agit notamment de leur demander de fixer des objectifs chiffrés de niveaux de créances douteuses qu'elles espèrent atteindre dans des délais d'un et trois ans, selon des directives de la BCE publiées le mois dernier.

Ignazio Angeloni a reconnu que ce processus prendrait du temps mais qu'il fallait le lancer sans délai.

"Nous devons avoir conscience que la solution, même pour les banques où le problème est le plus aigu, ne peut pas être très rapide. Mais précisément parce qu'il s'agit d'un long processus, il devrait démarrer immédiatement", a-t-il dit. (Valentina Za et Elvira Pollina, avec Francesco Canepa à Francfort; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)