Le FMI prône un assainissement et une consolidation des banques

mercredi 5 octobre 2016 15h42
 

par David Lawder

WASHINGTON, 5 octobre (Reuters) - Les banques européennes ont besoin de mesures "urgentes et exhaustives" pour traiter le problème des créances douteuses et revoir des modèles économiques inefficaces qui menacent de peser durablement sur leur rentabilité, a déclaré mercredi le Fonds monétaire international (FMI).

Dans la nouvelle édition de son Rapport sur la stabilité financière dans le monde, l'organisation juge qu'une rentabilité limitée par des taux d'intérêt bas et une croissance faible pourrait, à terme, éroder les bilans des banques européennes, nuire à leur capacité à soutenir la reprise économique et compromettre la stabilité.

Cet avertissement intervient alors que les marchés financiers s'inquiètent de la santé financière de Deutsche Bank , la première banque allemande, menacée par la justice américaine d'une amende de 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) dans un litige portant sur des produits financiers adossés à des prêts immobiliers commercialisés avant la crise financière.

Même si le rapport ne désigne nommément aucune banque en particulier, le dossier Deutsche Bank devrait être l'un des sujets de discussion des réunions du FMI, de la Banque mondiale et de l'Institut de finance international (IIF), l'une des principales fédérations bancaires du monde, dans les prochains jours à Washington.

Au cours d'une conférence de presse, Peter Dattels, le directeur adjoint du FMI en charges des marchés monétaires et de capitaux, a estimé que Deutsche devait "convaincre les investisseurs de la viabilité de son modèle économique et qu'elle a résolu les problèmes de risques opérationnels liés aux litiges".

"TROP D'AGENCES ET TROP PEU DE DÉPÔTS"

"Dans la zone euro, un excès de prêts non-performants et des handicaps structurels pour la rentabilité nécessitent des actions urgentes et exhaustives", estime le rapport du FMI. "La réduction des prêts non-performants et le traitement des manques de fonds propres des banques faibles sont une priorité."   Suite...