MONDIAL-Après le diesel, le filtre à particules arrive sur l'essence

jeudi 6 octobre 2016 13h28
 

* Le moteur essence turbo à injection directe émet plus de particules

* Après le diesel en 2011, le FAP sera obligatoire sur l'essence

* Faurecia et Eberspaecher constatent une hausse de la demande

* Des risques d'engorgement, mais pas de pénurie à ce jour

par Gilles Guillaume

PARIS, 6 octobre (Reuters) - Les équipementiers spécialisés dans les filtres à particules doivent faire face actuellement à une forte augmentation des commandes des constructeurs automobiles qui devront bientôt ajouter aux voitures essence un équipement obligatoire sur le diesel depuis 2011.

"Nous avons une demande de plus en plus importante en filtres à particules pour l'essence. Elle s'est accélérée depuis un an", a déclaré à Reuters Luc Herbin, responsable R&D de la division Technologies de contrôle des émissions de Faurecia , numéro un mondial du secteur, lors des journées presse du Mondial de l'auto.

La technologie essence, jusqu'ici plus vertueuse que le diesel en matière de particules, est désormais atteinte du même mal que sa cousine. Les moteurs essence turbo à cylindrée réduite, qui ont depuis plusieurs années le vent en poupe, ont en effet adopté le même système d'injection directe du carburant dans la chambre de combustion, et si leur consommation a chuté, leurs émissions de particules ont fait un bond.

Le prochain tour de vis réglementaire en matière d'émissions automobiles devrait fait l'objet d'un vote européen le 7 décembre, pour une entrée en vigueur moins d'un an après, dès septembre 2017 pour les nouvelles gammes de véhicules.   Suite...