BOURSE-AstraZeneca recule après l'échec d'un nouvel essai du Brilinta

mardi 4 octobre 2016 10h24
 

LONDRES, 4 octobre (Reuters) - Le titre AstraZeneca reculait de plus de 0,5% mardi matin à la Bourse de Londres, sous le coup de l'annonce d'un nouvel échec d'un essai clinique du Brilinta, l'un des principaux traitements des affections cardio-vasculaires du géant pharmaceutique britannique.

Cet échec a d'ailleurs conduit ce dernier à abandonner son objectif d'un chiffre d'affaires annuel de 3,5 milliards de dollars (3,13 milliards d'euros) pour le Brilinta (Brilique en France et en Suisse) à l'horizon 2023.

"Nous ne pensons pas que l'objectif de 3,5 milliards soit atteignable. Il serait irréaliste de penser cela", a dit à Reuters Ludovic Helfgott, à la tête des activités Brilinta.

Lors de sa défense contre la tentative de rachat lancée par Pfizer en 2014, AstraZeneca avait mis en avant l'objectif de 3,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour le Brilinta comme un élément important du plan stratégique visant 45 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

En 2015, les ventes du Brilinta ont totalisé 619 millions de dollars.

Mardi, après la clôture de la Bourse de Londres, AstraZeneca a dit que ce médicament n'avait pas réussi à améliorer la condition des patients souffrant de graves problèmes de circulation du sang dans les jambes.

Le groupe a précisé que le Brilinta n'avait apporté aucun mieux par rapport à l'anticoagulant clopidogrel, la version générique du Plavix de Sanofi, dans le traitement de la maladie artérielle périphérique (MAP), affection qui touche généralement les jambes.

En mars, un autre essai impliquant le Brilinta avait montré que le médicament n'était pas significativement plus efficace que l'aspirine dans la prévention de récidives d'événements thrombotiques (infarctus du myocarde, AVC ischémique ou hémorragique, décès) chez les patients ayant eu un AVC ischémique.

Vers 08h20 GMT, le titre AstraZeneca recule de 0,54% à 50,11 livres alors que l'indice regroupant les valeurs pharmaceutiques européennes prend 0,24% et la Bourse de Londres 1,16%. (Ben Hirschler; Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Patrick Vignal)