RPT-Le 4e trimestre démarre doucement pour Wall Street

mardi 4 octobre 2016 06h00
 

(Répétition sans changement d'une dépêche transmise lundi soir)

par Yashaswini Swamynathan et Noel Randewich

NEW YORK, 4 octobre (Reuters) - Wall Street a entamé le quatrième trimestre poussivement, terminant la séance de lundi en baisse modérée, dans le sillage des services aux collectivités ("utilities"), des valeurs des produits de première nécessité et des financières, ces dernières continuant de pâtir des mésaventures de Deutsche Bank en Europe et de Wells Fargo outre-Atlantique.

La première banque allemande fait son possible pour parvenir avant l'élection présidentielle du 8 novembre à un accord à l'amiable avec les autorités américaines, qui lui réclament 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) pour régler un litige lié à la vente de titres adossés à des créances hypothécaires.

Il n'y a pas eu de transactions sur l'action cotée en Bourse de Francfort, fermée pour cause de jour férié, mais à New York le titre a perdu 0,84%.

Les déboires de l'établissement allemand indisposent des investisseurs dans l'attente de la prochaine avalance des résultats de sociétés trimestriels, qui se déclenchera dans quelques jours, et des élections présidentielles.

On attend une baisse de 0,5% des bénéfices des sociétés au troisième trimestre, selon des données de Thomson Reuters. Ce serait un cinquième trimestre consécutif de recul des bénéfices, imputable dans une large mesure à la faiblesse des prix pétroliers.

L'indice Dow Jones a perdu 54,30 points (0,30%) à 18.253,85 points. Le S&P-500, plus large, a cédé 7,07 points (0,33%) à 2.161,20 points. Le Nasdaq Composite a reculé de 11,13 points (0,21%) à 5.300,87 points.

Pour Quincy Krosby (Prudential Financial), il faut voir dans la tendance du jour une réaction technique à une situation suracheteuse de la semaine passée. "La nervosité va sans doute croître et embellir à mesure qu'on se rapprochera de la statistique de l'emploi de vendredi", a-t-il ajouté.   Suite...