L'Italie ne voit pas de nécessité d'intervenir pour ses banques

lundi 3 octobre 2016 18h51
 

MILAN, 3 octobre (Reuters) - Le ministre italien de l'Economie a déclaré lundi ne pas voir la nécessité d'une intervention de l'Etat pour venir en aide aux banques du pays.

Les banques italiennes ploient sous les créances douteuses comme l'illustre l'exemple de Banca Monte dei Paschi di Siena (BMPS). L'établissement toscan a accepté un nouveau plan de restructuration passant par une augmentation de capital de 5 milliards d'euros et la vente de 28 milliards d'euros de créances douteuses.

Ce plan n'a pas suffi à dissiper les craintes d'un appel à une intervention publique.

Pier Carlo Padoan a dit ne pas envisager de projet alternatif pour Monte Paschi.

"La banque prépare en ce moment un plan global qui est bon, je pense", a dit le ministre de l'Economie. (Elvira Pollina; Bertrand Boucey pour le service français)