UniCredit choisira l'acquéreur de Pioneer après le référendum-sces

lundi 3 octobre 2016 17h31
 

MILAN, 3 octobre (Reuters) - UniCredit choisira un acquéreur pour Pioneer, sa filiale de gestion d'actifs, après le référendum constitutionnel prévu le 4 décembre en Italie, a-t-on appris lundi de trois sources proches du dossier.

Une défaite du gouvernement de Matteo Renzi à ce référendum affiblirait le président du Conseil et pourrait ouvrir une période d'incertitude politique en Italie, elle-même susceptible de retarder les efforts d'UniCredit pour renforcer son bilan.

"Tout est repoussé après le référendum", a dit l'une des sources.

UniCredit a refusé de s'exprimer sur le sujet lundi.

Sous la direction de son nouvel administrateur délégué Jean-Pierre Mustier, UniCredit doit dévoiler un nouveau plan stratégique le 13 décembre. La banque italienne cherche à améliorer ses ratios de fonds propres, ce qui pourrait passer par des cessions d'actifs et une augmentation de capital pour un montant total susceptible d'atteindre 16 milliards d'euros, ont dit des sources la semaine dernière.

La vente de Pioneer pourrait rapporter environ 3 milliards d'euros, ont dit ces sources.

UniCredit a donné accès aux comptes de Pioneer à quatre candidats dans l'optique d'une vente, ont dit deux sources le 23 septembre. Parmi ces candidats figurent le français Amundi , numéro un européen du secteur, un consortium emmené par Poste Italiane et l'assureur Generali. (Paola Arosio et Gianluca Semeraro; Bertrand Boucey pour le service français)