RESUME DE L'ACTUALITE A 16H15 GMT (27/05)

vendredi 27 mai 2016 18h15
 

PARIS - Opposants au projet de réforme du marché du travail et exécutif, engagés dans un bras de fer qui menace de bloquer la France au moment où elle s'apprête à accueillir l'Euro de football, ont chacun affiché leur détermination à ne rien céder.

"Je tiendrai bon parce que je pense que c'est une bonne réforme et nous devons aller jusqu'à son adoption", a déclaré François Hollande du Japon, où il participait au sommet du G7 au lendemain d'une huitième journée de manifestations qui ont mobilisé au total 154.000 à 300.000 personnes.

Les sept organisations hostiles au projet de loi Travail, CGT et Force ouvrière (FO) en tête, ont appelé à "amplifier la mobilisation" et fixé rendez-vous le 14 juin à Paris pour une manifestation nationale, quatre jours après le coup d'envoi de l'Euro au Stade de France.

D'ici là, elles entendent organiser une "votation citoyenne" sur le texte porté par la ministre du Travail, Myriam El Khomri, dans les entreprises, administrations et "lieux d'études".

Et elles ont demandé le 20 mai à François Hollande de les recevoir ensemble, courrier jusqu'ici sans réponse.

Sur le terrain, selon le secrétariat d'Etat aux transports, contacté en milieu d'après-midi, tous les dépôts de carburants ont été débloqués à l'exception de celui de Gargenville (Yvelines), toujours en grève.

En revanche, cinq des huit raffineries françaises sont à l'arrêt en raison du mouvement de grèves contre le projet de réforme du marché du travail et une sixième est en arrêt technique.

---

BOBIGNY, Seine-Saint-Denis - Le procès des salariés d'Air France poursuivis pour violences et dégradations aggravées dans l'affaire dite "des chemises arrachées" lors du comité central d'entreprise du 5 octobre 2015, a été renvoyé aux 27 et 28 septembre.   Suite...