T.Italia surmonte les critiques sur la rémunération de son DG

mercredi 25 mai 2016 20h07
 

par Agnieszka Flak

ROZZANO, Italie, 25 mai (Reuters) - Les actionnaires de Telecom Italia ont approuvé mercredi le plan de rémunération du nouvel administrateur délégué, Flavio Cattaneo, malgré les critiques de certains investisseurs contre le montant d'une prime d'objectifs exceptionnelle susceptible d'atteindre 40 millions d'euros.

Flavio Cattaneo devrait percevoir un salaire annuel de 1,4 million d'euros à la tête de l'opérateur télécoms italien et une prime représentant entre 50% et 150% de ce salaire si Telecom Italia atteint ses objectifs stratégiques.

Les actionnaires ont aussi approuvé un plan de rémunération exceptionnelle qui pourrait permettre à Flavio Cattaneo de recevoir une prime supplémentaire pouvant atteindre 40 millions d'euros si les objectifs sont dépassés.

Les cabinets de conseil Glass Lewis et ISS avaient exhorté les actionnaires à rejeter cette disposition, critiquant le fait que cette dernière était liée à des objectifs de court terme et qu'une prime était garantie même en cas de départ prématuré de l'administrateur délégué.

Le résultat du vote a été fortement influencé par Vivendi , premier actionnaire de Telecom Italia avec 24,7% du capital.

Arnaud de Puyfontaine, président du directoire du groupe français, a déclaré lors de cette assemblée que le plan de rémunération des dirigeants de Telecom Italia allait dans le sens de l'intérêt des actionnaires.

En incluant Vivendi, des actionnaires représentant 37% du capital de Telecom Italia ont voté en faveur de la mesure. Mais environ 23% ont voté contre, ce qui illustre à nouveau l'irritation de certains investisseurs face aux niveaux de rémunération de dirigeants de grands groupes, comme chez Volkswagen ou Renault.

  Suite...