Tata Steel examine les offres pour ses actifs britanniques

mercredi 25 mai 2016 19h15
 

BOMBAY, 25 mai (Reuters) - Tata Steel examine les offres pour ses actifs britanniques mis en vente, a annoncé le premier producteur d'acier en Inde à l'occasion de ses résultats trimestriels.

En mars, le groupe sidérurgique, étranglé par l'afflux d'acier à bas prix en provenance de Chine, les coûts élevés de l'énergie et les surcapacités de production, a annoncé son intention de vendre ses opérations déficitaires britanniques, une décision qui menace 15.000 emplois.

Le Premier ministre britannique David Cameron a déclaré mercredi que Tata avait reçu "un nombre encourageant" d'offres pour ses actifs, tout en prévenant qu'il n'y avait aucune garantie que ces offres déboucheraient sur une cession.

Le directeur général du groupe, Koushik Chatterjee, a confirmé lors d'une conférence de presse que la date limite de dépôt des offres était lundi dernier, sans donner aucune précision sur les candidats au rachat, ni sur le calendrier.

Tata Steel a par ailleurs annoncé une forte réduction de sa perte nette au quatrième trimestre clos le 30 mars, à 32,14 milliards de roupies (428 millions d'euros), contre 56,74 milliards un an auparavant, ainsi qu'un un chiffre d'affaires a baisse de 12,5% à 291,6 milliards de roupies. (Promit Mukherjee, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)