GB-Les économies d'un Brexit effacées par une contraction du PIB

mercredi 25 mai 2016 01h57
 

LONDRES, 25 mai (Reuters) - Les économies budgétaires liées à une sortie de l'Union européenne seraient effacées par le ralentissement économique même mineur qui pourrait être entraîné par un Brexit, affirme mercredi un groupe de réflexion britannique.

Le rapport de l'Institute for Fiscal Studies (IFS), promptement rejeté par les partisans du "non" au référendum, estime à 8 milliards de livres (10,5 milliards d'euros) par an les économies liées à la fin des contributions au budget européen.

Mais si l'économie ne se contractait ne serait-ce que de 0,6% une année, par rapport à la croissance qu'elle aurait connu en restant dans l'UE, les effets positifs du Brexit seraient complètement annihilés.

"L'analyse suggère de manière écrasante que l'économie se contracterait plus que le niveau nécessaire pour compenser l'effet positif sur les finances publiques de la réduction de la contribution financière au budget de l'UE", a dit le directeur adjoint de l'IFS, Carl Emmerson. (Julie Carriat pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)