Les "stress tests" étendus aux petits assureurs de l'UE

mardi 24 mai 2016 17h10
 

FRANCFORT, 24 mai (Reuters) - Le régulateur de l'assurance au sein de l'Union européenne (UE) a décidé d'étendre son examen de la santé financière du secteur aux petits assureurs, considérés comme particulièrement vulnérables dans un environnement de taux bas.

L'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (AEAPP), qui procède à cet examen une année sur deux, se concentrera cette année sur deux risques majeurs: le maintien des taux d'intérêt à un très bas niveau et un scénario de "coup double" associant des taux bas à une chute brutale de la valeur des actifs.

Si les gros assureurs comme Allianz, Axa ou Generali sont considérés comme suffisamment solides pour résister aux fluctuations du marché, les assureurs plus petits sont vulnérables, montrent les tests précédents.

L'examen mené en 2014 par l'AEAPP avait ainsi montré que près d'un assureur sur quatre risquait de ne pas atteindre le ratio de solvabilité requis par le régulateur.

(Jonathan Gould; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)