Société commune AF-KLM/Safran pour réparer les moteurs d'avions

mardi 24 mai 2016 12h57
 

PARIS, 24 mai (Reuters) - Safran et Air France-KLM ont signé mardi un protocole d'accord portant sur la création en France d'une coentreprise dédiée à la réparation de pièces de moteurs d'avions.

Détenue à 51% par Safran Aircraft Engines et à 49% par Air France KLM, la société bénéficiera d'un investissement de plus de 20 millions d'euros de la part des deux partenaires et démarrera ses opérations fin 2017.

"Il s'agit d'un projet de réparation d'aubes de compresseurs haute pression pour les moteurs d'avion, en particulier les moteurs CFM qui équipent les A320 et les Boeing 737, mais également les GE90 de Boeing 777 et le GP 7000 de l'A380", a déclaré à la presse Philippe Petitcolin, directeur général de Safran, lors de la signature de cet accord à l'Elysée en présence de François Hollande.

"C'est une activité qui aujourd'hui est sous-traitée par Air France et par Safran principalement à Singapour dans une filiale de General Electric et nous avons donc décidé ensemble (...) de réindustrialiser l'ensemble de cette partie de maintenance de moteurs en France et de l'internaliser à l'intérieur de nos entreprises", a-t-il ajouté.

Le PDG d'Air France-KLM Alexandre de Juniac a précisé que ce projet permettrait de créer entre 200 et 250 emplois à l'horizon 2020. Une soixantaine d'anciens salariés de Vallourec doivent être reclassés sur le site, situé dans la banlieue de Valenciennes (Nord). (Jean-Baptise Vey et Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez)