UniCredit recherché en Bourse avant un probable remaniement

mardi 24 mai 2016 10h56
 

MILAN, 24 mai (Reuters) - UniCredit devrait formellement lancer ce mardi sa quête d'un nouvel administrateur délégué, ce qui serait le prélude à un remaniement plus large de la première banque italienne par les actifs, voire à une augmentation de capital de plusieurs milliards d'euros, ont dit des sources.

L'établissement a convoqué, à partir de 14h00 GMT, un conseil d'administration extraordinaire avec comme ordre du jour le remplacement de Federico Ghizzoni, de plus en plus contesté, et des questions de gouvernance, ont ajouté les sources.

Il était attendu que l'actuel administrateur délégué d'UniCredit, en poste depuis 2010, ait présenté sa démission avant le conseil de ce mardi mais Federico Ghizzoni pourrait finalement rester en poste jusqu'à ce qu'un successeur ait été trouvé.

Federico Ghizzoni, 60 ans, est confronté à la grogne de certains actionnaires de la banque en raison des piètres performances du cours de Bourse, d'une position de capital tendue et d'une faible rentabilité par rapport à Intesa Sanpaolo , principal concurrent du groupe.

Parmi les noms qui circulent pour prendre sa place figurent Jean-Pierre Mustier, ancien cadre dirigeant de Société générale et d'UniCredit, Andrea Orcel, le patron de la banque d'investissement chez UBS, Alberto Nagel, actuellement à la tête de Mediobanca et Marco Morelli, qui dirige les opérations italiennes de Merrill Lynch.

Le choix du successeur de Federico Ghizzoni dépendra en partie de la stratégie envisagée par le conseil. Si ce dernier penche pour une fusion, Andrea Orcel et Alberto Nagel seraient les candidats les mieux placés, ont noté les sources.

Le conseil pourrait également de tailler dans le vaste réseau international d'UniCredit pour renforcer la base de capital du groupe. Ou de faire appel au marché.

Des analystes estiment que la banque aurait besoin d'une augmentation de capital de 5 à 10 milliards d'euros.

  Suite...