Brésil-Démission d'un ministre à propos de l'affaire Petrobras

mardi 24 mai 2016 02h31
 

(Actualisé avec retour de Juca au Sénat, commentaires)

BRASILIA, 24 mai (Reuters) - Le ministre brésilien du plan Romero Juca a annoncé lundi qu'il démissionnait temporairement après la publication par un journal d'enregistrements le montrant en train de discuter des moyens de faire obstruction à l'enquête pour corruption autour de la compagnie pétrolière publique Petrobras.

La décision de Romero Juca, qui quitte ses fonctions pour assurer sa défense, est un coup dur pour le président brésilien par intérim Michel Temer, qui comptait sur ce sénateur expérimenté pour qu'il trouve des soutiens pour ses réformes économiques. Ces réformes doivent être annoncées mardi par le nouveau ministre des Finances Henrique Meirelles.

"Je me retire demain (mardi)", a dit Juca à des journalistes à Brasilia, tout en démentant les torts qui lui sont imputés dans l'affaire Petrobras, et expliquant que les propos enregistrés ont été déformés et sortis de leur contexte.

Dans des commentaires enregistrés émis avant la suspension de la présidente Dilma Rousseff il y a une dizaine de jours, et publiés lundi par le quotidien Folha de S. Paulo, Romero Juca dit à un de ses proches qu'il est d'accord sur la nécessité d'un "pacte national" pour circonscrire l'enquête Petrobras, surnommée au Brésil "Operation Car Wash".

Il dit aussi à l'ex-sénateur Sergio Machado, qui fait l'objet d'une enquête dans le scandale Petrobras : "Le gouvernement doit changer pour faire cesser cette hémorragie."

Des médias locaux rapportent que l'origine de l'enregistrement pourrait être lié à Machado, qui négocie avec la justice.

Les deux hommes sont inquiétés dans le cadre du scandale qui porte sur un système complexe de surfacturations et de dessous-de-table au sein de la compagnie nationale des pétroles Petrobras.

Michel Temer a annoncé que Juca continuerait de soutenir le gouvernement depuis son siège au Sénat afin de garantir l'adoption du budget et des réformes. (Silvio Cascione et Maria Carolina Marcello; Avec Caroline Stauffer et Brad Brooks; Danielle Rouquié et Julie Carriat pour le service français)