UniCredit-Le patron pourrait démissionner avant un conseil du 24/05

vendredi 20 mai 2016 21h13
 

MILAN, 20 mai (Reuters) - L'administrateur délégué d'UniCredit Federico Ghizzoni pourrait démissionner d'ici un conseil d'administration de la première banque italienne par les actifs programmé le 24 mai, ont dit vendredi trois sources proches de certains actionnaires de l'établissement.

UniCredit s'est refusé à tout commentaire.

"La probabilité que Federico Ghizzoni se rendre au conseil d'administration en ayant démissionné est de 90%", a dit l'une de ces sources.

A la tête d'UniCredit depuis 2010, Federico Ghizzoni est confronté à la grogne de certains actionnaires de la banque en raison des piètres performances de l'action, d'une position de capital tendue et d'une faible rentabilité par rapport à Intesa Sanpaolo, principal concurrent du groupe.

Au titre de 2015, pour la troisième année consécutive, la banque a proposé de verser un dividende payable en actions. Selon certaines sources, ce recours répété au dividende en titre figure aussi parmi les raisons du mécontentement de certains actionnaires vis-à-vis de Federico Ghizzoni.

En février, lhomme d'affaires italien Leonardo Del Vecchio, qui détient 2% d'UniCredit, a été le premier actionnaire de la banque à dire publiquement qu'il faudrait peut-être changer de patron.

Vendredi, le titre UniCrédit a affiché l'une des plus fortes hausses de la cote européenne, avec un gain de 7,59% à 3,004 euros, à la suite d'informations de presse disant que la banque envisageait des cessions d'actifs.

Mais, depuis le début de l'année, la valeur accuse encore un repli de 41,5%, contre -19,7% pour l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes et -35,2% pour l'indice regroupant les seules valeurs bancaires italiennes.

Depuis la fin de 2010, l'action UniCredit est en baisse de près de 71%, contre -42% pour l'indice bancaire italien et -25% pour l'indice bancaire européen. (Paolo Arosio et Gianluca Semeraro, Benoit Van Overstraeten pour le service français)