Fiat souffre en Bourse, tensions avec l'Allemagne sur les émissions

vendredi 20 mai 2016 14h28
 

MILAN, 20 mai (Reuters) - L'action Fiat Chrysler Automobiles recule vendredi à la Bourse de Milan après les critiques adressées au constructeur automobile par le ministre allemand des Transports pour son absence à une réunion consacrée aux émissions polluantes de ses véhicules.

Fiat Chrysler avait été convoqué jeudi par les autorités allemandes pour examiner d'éventuelles irrégularités dans les émissions de ses véhicules diesel. Le constructeur ne s'est pas rendu à la réunion et a adressé une lettre de son avocat pour annuler sa présence.

Le ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt, a dénoncé une "attitude non coopérative (...) totalement incompréhensible".

Les intervenants de marché pensent que l'action FCA restera fragilisée tant que la lumière ne sera pas faite sur l'ampleur de ce problème.

Un porte-parole de Fiat a répété vendredi la position du constructeur, selon laquelle ses véhicules respectent les normes européennes.

Le ministre italien des Transports, Graziano Delrio, a écrit à son homologue allemand pour suggérer que la question des émissions polluantes des véhicules Fiat soit examinée au niveau des autorités compétentes des deux pays et non pas directement entre l'Allemagne et Fiat.

L'action FCA cédait 1,67% à 6,18 euros à 12h21 GMT à Milan alors que l'indice européen du secteur automobile progressait pour sa part de 0,31% au même moment. (Stephen Jewkes et Danilo Masoni; Bertrand Boucey pour le service français)