LEAD 1-La Bourse de Tokyo finit en hausse de 0,54%

vendredi 20 mai 2016 08h47
 

(Actualisé avec précisions, valeurs)

TOKYO, 20 mai (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,54% vendredi, encore soutenue par le reflux du yen, dans un marché qui est toutefois resté prudent avant la réunion du G7 où Tokyo risque de se retrouver sur la sellette pour sa gestion du yen.

La prise en compte de plus en plus forte par les marchés d'une probabilité de hausse des taux d'intérêt américains dès le mois de juin tend également à limiter l'appétit pour le risque.

L'indice Nikkei a gagné 89,69 points à 16.736,35, à l'issue d'une séance étroitement irrégulière, et le Topix , plus large, a pris 6,84 points (+0,51%) à 1.343,40.

Sur la semaine, le Nikkei a gagné 1,97%, affichant une progression proche de 2% pour la deuxième semaine d'affilée.

"Les investisseurs hésitent à prendre des positions dans la mesure où ils s'attendent à ce que les débats (au G7) ne soient pas favorables à un affaiblissement du yen", dit Takuya Takahashi, responsable de la stratégie chez Daiwa Securities.

Il ajoute qu'environ 70% des 200 grandes sociétés couvertes par Daiwa ont basé leurs prévisions de résultats pour l'exercice fiscal en cours sur une parité autour de 110 yens pour un dollar, ajoutant que le marché devrait rester sensible au taux dollar-yen.

Au cours de la séance, la devise japonaise a touché un creux de 110 pour un dollar après avoir atteint un pic de trois semaines, à 110,39, dans la nuit à la suite des déclarations du président de la Fed de New York, William Dudley, qui a jugé l'économie américaine assez solide pour un relèvement de taux, renforçant ainsi l'hypothèse d'une hausse dès juin.

Les valeurs automobiles, particulièrement sensibles au taux de change du yen pour leurs exportations, ont surperformé, avec des gains de 1,2% pour Toyota Motor, de 1,6% pour Mazda Motor et de 0,9% pour Nissan Motor.

Japan Tobacco a perdu 2,05%, à son plus bas niveau en près de trois semaines. Londres a obtenu le feu vert pour rendre le paquet de cigarettes neutre obligatoire dans le pays après que la Haute Cour a débouté jeudi les quatre premiers cigarettiers mondiaux, dont le groupe japonais. (Ayai Tomisawa, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)