Cargill négocie la vente de deux sites, dont un à Brest-sources

jeudi 19 mai 2016 18h28
 

LONDRES, 19 mai (Reuters) - Cargill, acteur majeur du négoce des matières premières à travers le monde, négocie la vente de deux usines de trituration en Europe, dont une à Brest, en France, a-t-on appris de plusieurs sources informées de ce projet.

Le site de Brest est une usine de trituration de soja et de colza d'une capacité d'environ 300.000 tonnes par an. L'autre se trouve à Amsterdam, aux Pays-Bas, et il s'agit d'une usine de trituration de soja d'une capacité d'environ 600.000 tonnes.

"En permanence, Cargill examine un certain nombre d'initiatives pour faire avancer sa stratégie. Notre politique est que nous ne communiquerons que si et quand il y aura quelque chose de définitif", a dit une porte-parole de Cargill.

Deux sources ont dit que son concurrent Bunge était intéressé par ces actifs.

Bunge n'a pas répondu dans l'immédiat aux demandes de commentaires. (Avec Nigel Hunt à Londres et Karel Luimes à Rotterdam; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)