Grèce-Le FMI préconise d'allonger les délais de grâce, échéances

jeudi 19 mai 2016 17h39
 

WASHINGTON, 19 mai (Reuters) - Les négociations en vue d'un allègement de la dette de la Grèce devraient se concentrer sur l'allongement des délais de grâce et des échéances, ainsi que sur "des taux d'intérêt très bas", a déclaré jeudi le Fonds monétaire international (FMI).

Lors d'une conférence de presse habituelle à Washington, le porte-parole du FMI, Gerry Rice, a refusé de confirmer des informations selon lesquelles le Fonds oeuvrait en faveur de l'interruption des remboursements de la dette grecque jusqu'en 2040 dans le cadre de ces négociations.

Il a dit que les discussions avec Athènes et ses créanciers européens étaient un élément clé de la restructuration du plan de sauvetage de la Grèce, avec les réformes budgétaires.

"Nous avons eu un premier échange de vues avec nos partenaires sur les principes généraux d'un allègement de la dette", a-t-il dit. "Nous pensons qu'il est possible de revenir à une gestion durable de la dette sans décotes préalables, quoique cela suppose des concessions importantes, y compris de longs délais de grâce et échéances, ainsi que des taux d'intérêt très bas."

Les ministres des Finances de la zone euro doivent se réunir le 24 mai pour tenter de finaliser une restructuration du plan d'aide à la Grèce qui ait le consentement du FMI. Le FMI presse les Européens d'en faire plus en matière d'allègement de la dette et les Grecs de réformer des retraites et exonérations fiscales jugées "généreuses".

(David Lawder, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)