LEAD 1-Renault prié de faire évoluer le mode de rémunération-Afep/Medef

jeudi 19 mai 2016 15h56
 

* Le Haut Comité Afep-Medef prône "des évolutions significatives"

* Ces recommandations ont été transmises à Carlos Ghosn

* Nouvelles modalités d'ici quelques mois-Patrick Thomas au Figaro (Actualisé avec no comment de Renault, précisions)

PARIS, 19 mai (Reuters) - Le Haut Comité de gouvernement d'entreprise de l'Association française des entreprises privées (Afep) et du Medef a annoncé jeudi avoir recommandé au groupe Renault "des évolutions significatives du mode de rémunération" de son dirigeant.

L'instance créée en 2013 pour veiller au respect du Code Afep-Medef, qui concerne le gouvernement d'entreprise sous tous ses aspects (rémunérations, déontologie...) précise dans un communiqué avoir transmis ses recommandations au PDG Carlos Ghosn et au comité des rémunérations du groupe automobile à la suite de la polémique sur la rémunération du dirigeant de Renault au titre de 2015.

"Le Haut Comité estime que l'esprit du Code Afep-Medef et les principes de la démocratie actionnariale imposent que le conseil d'administration, après consultation des principaux actionnaires pour mieux comprendre leurs attentes, décide d'introduire des évolutions significatives du mode de rémunération, dans le sens des recommandations que le Comité a formulées", peut-on lire dans le communiqué.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de Renault.

Le 29 avril, le conseil d'administration du constructeur avait confirmé la rémunération de Carlos Ghosn peu après une assemblée générale des actionnaires marquée par le rejet à 54,1% des voix des montants attribués au PDG lors du vote consultatif dit "say on pay".

La rémunération totale de Carlos Ghosn au titre de 2015 a atteint 7,2 millions d'euros - 1,23 million de salaire fixe, 1,78 million de salaire variable et 4,18 millions de stock-options et de bonus différés.   Suite...