Il n'y aura pas d'autre crise grecque, dit Schäuble

jeudi 19 mai 2016 12h40
 

19 mai (Reuters) - Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a réaffirmé jeudi qu'il n'y aurait pas d'autre crise autour de la Grèce, qui cherche à obtenir une nouvelle tranche d'aide de ses créanciers internationaux et un allègement de sa dette.

"Je suis convaincu que ce que j'ai dit est toujours valable, à savoir que nous n'aurons pas de nouvelle crise en et autour de la Grèce", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il s'attendait à ce que les ministres de Finances de la zone euro parviennent à un accord lors de leur réunion prévue le 24 mai.

Le gouvernement grec a présenté mercredi au parlement un projet de loi alourdissant la fiscalité, libéralisant la vente des prêts bancaires douteux et créant un nouveau fonds de privatisation avec ses créanciers étrangers en échange d'une nouvelle assistance financière.

Les députés doivent se prononcer le 22 mai, deux jours avant une réunion capitale de l'Eurogroupe qui décidera si la Grèce remplit les conditions nécessaires pour le déblocage d'une nouvelle tranche d'aide et un nouvel allègement de sa dette.

Athènes affiche un excédent primaire (hors service de la dette) de 2,37 milliards d'euros sur les quatre premiers mois de 2016, dépassant de 1,81 milliard son objectif, grâce surtout à une baisse des dépenses, selon le ministère grec des Finances.

Ce chiffre ne prend pas en compte les budgets des organismes de sécurité sociale et des collectivités locales et est différent de celui qui est surveillé par les créanciers de la Grèce, mais il reflète l'état des finances du pays.

L'objectif du gouvernement grec était d'atteindre un excédent primaire de 566 millions d'euros sur les quatre mois. (Gernot Heller, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)